spot_img
lundi 17 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Art/ Ouaga: L’artiste Yaya Onka à l’honneur à l’institut Goethe


Le Slam, la poésie, bref l’écriture et le chant pour ne pas dire l’art était à l’honneur à l’institut goethe de Ouagadougou dans la soirée du 20 septembre 2019. Un artiste y a laissé naitre ses œuvres en présence de la presse. Coup sur Coup, l’album 3polair et le livre Slam-Poésie on été présentés aux hommes de média et au public venu encourager l’artiste chanteur, slameur, peintre, ppète urbain et écrivain benino-congolais, Yaya Onka.
« 3polaire, un album autobiographique de 14 titres accompagné du livre 3polaire qui compte 33 textes » c’est ainsi que l’artiste Yaya Onka a présenté les fruits de son inspiration. Il a laissé entendre que l’album prône le vivre ensemble, l’amitié et le partage. L’objectif selon lui, était de se faire plaisir et également parler à des jeunes, passer son message à des jeunes qui ont peut-être vécu son histoire ou qui vivent d’autres histoires en parallèle. « Je suis d’origine Congolaise de nationalité Béninoise et résident Burkinabè et pour moi, toutes ces expériences, tout ce vécu, à travers ces trois pays m’ont beaucoup appris » a-t-il dit. C’est la raison pour laquelle, « j’ai voulu utiliser cet art qu’est le Slam pour pouvoir exprimer mon vécu à travers le Slam écrit et le Slam chanté » a-t-il poursuivi. Il a par ailleurs fait noter qu’à travers son album, il entend faire la promotion de Slam dans tous ses volets écrit et chanté.
Comment l’artiste perçoit le Slam
Penseur d’un de son époque, il a déclaré « pour moi le mot est musique » avant d’insinuer, « des gens ont tendance à penser que le slam c’est de la littérature, d’autre par contre pensent que le Slam c’est de la musique. Pour moi le Slam c’est, et la musique, et la littérature. Le Slam c’est de la poésie et la poésie c’est du chant ».


Les perspectives pour l’artiste


En perspectives, l’artiste laisse entrevoir des concerts notamment dans les prisons et les hôpitaux « là ou le Slam n’arrive pas ». Il compte également faire des ateliers et des formations pour mieux porter haut le flambeau du Slam. Quant au livre, « il a été préfacé au Cameroun et édité en Côte d’Ivoire et cela, toujours dans l’idée de la collaboration et du vivre ensemble » selon l’auteur. D’ailleurs l’artiste dit prôner le vivre ensemble, l’amitié et le partage à travers le Slam et la poésie. Comme quoi, Emmanuel Kant ne disait-il pas que, « l’art n’est pas la représentation d’une belle chose mais la belle représentation d’une chose ».


Hamadou Adam’s Ouédraogo
Minute.bf

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img