mardi 16 juillet 2024
spot_img

Aménagements et constructions illicites : L’ONC-AC en mission de répression à Pabré

Dans sa mission de contrôle des constructions et des aménagements, l’Office National de Contrôle des Aménagements et de Constructions (ONC-AC) a organisé, ce lundi 08 juillet 2024, une opération d’arrachage de bornes dans la commune de Pabré. Cette activité marque le début d’une campagne d’assainissement qui va concerner toute la zone du Grand Ouaga.

L’opération s’est déroulée à Pabré, sur une parcelle située à quelques encablures de la voie de contournement. Le terrain, d’une superficie d’environ 2 hectares a été acheté par un particulier qui l’a ensuite morcelé en plusieurs parcelles de 100 m², et vendu à des personnes, au mépris de toute règle d’aménagement. Auditionné par l’ONC-AC, il a reconnu ne disposer d’aucun document l’autorisant à aménager une quelconque parcelle.

L’espace d’une superficie de 2 hectares a été illicitement aménagé

La conclusion a donc été l’arrachage des bornes et la démolition des aménagements effectués sur le site. « L’aménagement qui a été fait ici est illicite. C’est un terrain qu’il achète et morcelle en parcelle de 100m², 10 mètres sur 10 mètres avec des voies de 4 mètres qui séparent les parcelles. C’est en dehors de toute règle d’aménagement parce que les aménagements sont faits par des professionnels », a déploré le Directeur général de l’ONC-AC, Yacouba Siko.

A l’en croire, en plus de la destruction des aménagements effectués sur le terrain, l’auteur de l’infraction fera l’objet de sanctions. Ces sanctions lui seront appliquées aussi bien sur le plan pécuniaire que sur le volet administratif, et ce, conformément aux dispositions prévues par la nouvelle loi sur la promotion immobilière au Burkina Faso.

Yacouba Siko, Directeur général de l’ONC-AC

« En la matière, il y a des sanctions. Vous êtes à 100 millions l’hectare illicitement aménagé. Et si c’est des parcelles régulières, vous avez 70 millions par parcelles que vous devez payer comme amende », a expliqué M. Siko.

Cette opération qui marque le début d’une vaste campagne d’assainissement du secteur de l’habitat, va concerner, selon le Directeur général, toute la zone du Grand Ouaga dont les communes de Komsilga, Saaba, Tanghin-Dassouri et bien d’autres. Foi du DG, elle permettra de freiner la prolifération des aménagements anarchiques et illicites le long des principales voies et dans les zones périurbaines.

Lds aménagements effectués sur le terrain ont été détruits

« Nous avons constaté lors de nos contrôles, une forme de développement d’aménagements illicites et anarchiques le long des principales voies et dans les communes. Ce matin, c’est le début d’une série d’opérations que nous avons lancées pour assainir le secteur de l’aménagement et l’occupation des terrains tout autour de la ville », a-t-il dit. Il a invité les populations à ne pas se laisser berner et à surtout éviter ces formes d’acquisition de parcelles.

Le Président de la délégation spéciale de Pabré, Sidlawendé Jean-Baptiste Ouédraogo, a, pour sa part, salué cette opération qui permettra selon lui, de mettre de l’ordre dans le domaine du foncier au niveau de sa commune. Il a promis de poursuivre la sensibilisation en vue de l’éradication du phénomène des aménagements et constructions illicites.

Sidlawendé Jean-Baptiste Ouédraogo, Président de la délégation spéciale de Pabré

« Nous allons bientôt tenir une Assemblée générale avec les différents comités villageois de développement et les différents responsables fonciers, pour leur expliquer ce que la loi prévoit, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. L’objectif est de les sensibiliser afin qu’on puisse sortir de cette situation », a-t-il assuré.

Pour information, l’Office National de Contrôle des Aménagements et des Constructions (ONC-AC) est un Etablissement Public de l’Etat (EPE) du ministère de I’urbanisme des affaires foncières et de l’Habitat. Il est né de la mutation institutionnelle et juridique de la Direction Générale du Contrôle des Opérations d’Aménagement et de Construction (DGC-OAC) en 2021, dans le but de répondre à un besoin d’autonomie pour plus d’efficacité dans le contrôle des aménagements et des constructions.

Oumarou KONATE

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

  1. Belle initiative.
    Mais les questions que je pose:
    1- comment faire pour ceux qui n’arrive pas à payer une parcelle ?
    2- ya t’il une solution pour ceux qui ont payé ces terrains ?
    3-A qui appartiennent ces terrains après destruction ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Articles connexes

Vidéo remettant en cause la qualité de l’engrais NPK : Le Ministère de l’agriculture fait une mise au point

Ceci est une mise au point du Ministère de l'agriculture et des Ressources animales et halieutiques sur une...

Ouagadougou : Un véhicule part en fumée sur l’avenue de la Dignité

Un véhicule de type personnel a pris feu, dans l'après-midi de ce lundi 15 juillet 2024 sur l'avenue...

Coopération Burkina-Canada : L’ambassadeur Lee-Anne Hermann fait le point avec le Chef de l’Etat

(Ouagadougou, 15 juillet 2024). Le Président du Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré a reçu en audience ce lundi,...

Lutte antiterroriste : L’offensive des VDP en faveur des droits humains présentée aux journalistes

La Brigade des Volontaires pour la défense de la patrie (BVDP), en collaboration avec la Direction générale des...