spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Affrontements intercommunautaires à Yirgou : le CISC décompte 210 morts

Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés (CISC) a animé une conférence de presse ce vendredi 01 janvier 2019. Face aux hommes de médias, le CISC a livré sa vision des évènements de Yirgou qui se trouve « être différente » de celle du gouvernement.

« Selon de nombreuses sources concordantes, l’extermination de la communauté peule a été planifiée, ourdie et orchestrée par ces groupuscules sans foi ni loi de Yirgou » a déclaré le porte parole Dr Daouda Diallo en marge de la conférence de presse. Le CISC fustige le gouvernement pour son comportement qu’il juge « laxiste » face aux évènements de Yirgou. « Le CISC interpelle l’état burkinabè à s’assumer dans  toute sa plénitude » a lancé le porte parole du collectif.

« Les suspects sont libres de leur mouvement et pire encore, ils continuent même de perpétrer des exactions sur la communauté peule au vu et au su de tous et en toute impunité. Les preuves  sont en train de disparaître et les suspects sérieux accordent des interviews à visage découvert dans les médias  sans être inquiétés .Ils rencontrent  même le chef de l’état avec leurs armes en bandoulières dans leur champ de tirs » (Dr Daouda Diallo)

Le collectif fait état de plusieurs préoccupations à son niveau. Ces préoccupations sont entre  l’urgence d’une justice impartiale, transparente et diligente, la persistance de zones de non droit dans la localité et la vérité des chiffres des victimes. Depuis sa création au lendemain des évènements de Yirgou, le CISC a mené des marches meetings et une collecte de plus de 10 millions en espèce et  environ 10 millions de dons en nature au profit des déplacés.

Basile SAMA

minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img