spot_img
mardi 27 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

72h du lait local : Les acteurs veulent servir du lait dans les cantines scolaires

Ce vendredi 29 octobre 2021 marque le début des 72 heures du lait local à Ouagadougou. Cette activité organisée par l’union nationale des mini laiteries et des producteurs de lait du Burkina (UMPL/B) qui est à sa 7e édition, porte sur le thème : « Quelles stratégies pour une bonne prise en compte de la faitière du lait local dans l’initiative présidentielle : assurer à chaque enfant en âge scolaire au moins un repas équilibré par jour ? »

Instituées depuis 2015, les 72h du lait local se veulent un cadre de promotion du lait local et un plaidoyer pour des politiques favorables aux acteurs de la filière lait au Burkina, selon les organisateurs de l’événement. Et partant du thème de cette édition 2021, il s’agira concrètement pendant ces 3 jours pour les acteurs du lait, d’échanger autour de leurs préoccupations en vue de trouver des pistes pour opérationnaliser l’initiative présidentielle sur le développement de la filière. L’aspect intégration du lait dans les cantines scolaires sera notamment au centre des échanges. 

« Nous demandons aux consommateurs d’avoir confiance à nos produits locaux et arrêter d’aimer plus le lait importé que le lait local. Le lait local est de qualité avec des éléments nutritifs que peuvent bénéficier nos enfants », a affirmé Adama Ibrahim Diallo, président de l’UMPL/B.

Adama Ibrahim Diallo, président de l’UMPL/B

Le gouvernement est naturellement satisfait d’une telle initiative qui vise surtout à les accompagner dans leur programme quinquennal. « Ces 72h du lait sont très importantes pour le ministère des ressources animales parce qu’elles permettront de mieux connaitre le produit et stopper l’énorme exportation annuelle du lait », a soutenu Hervé Zougrana, secrétaire général du ministère des ressources animales.

Pour ce qui est de l’intégration du lait local dans les cantines scolaires, Hervé Zougrana a révélé que le projet est déjà en marche. « La distribution du lait a déjà commencé dans certaines écoles pilotes », a-t-il indiqué.

Hervé Zougrana, secrétaire général du ministère des ressources animales

Des résolutions et recommandations seront formulées en guise de messages de plaidoyer pendant ces 72h. En termes de résolution, il y a entre autres des engagements pour une amélioration sur la collecte et la qualité du lait et des produits laitiers transformés.

Pour les recommandations, l’UMPL/B veut une prise en compte des mini-laiteries dans la fourniture du lait pour les cantines scolaires, un allègement du système d’octroi des marchés publics aux laiteries, une facilitation dans l’accessibilité des institutions de contrôle qualité.

Pour rappel, mes 72h du lait local se tiennent du 29 au 31 octobre 2021 au Centre d’Etude et de Formation Professionnelle de Ouagadougou (CEFPO).

Mouni Ouedraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img