spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

1 ère journée mondiale des légumineuses : rendez-vous à Méguet le 11 février 2019

Le ministre de l’agriculture et de l’aménagement hydro-agricole a animé une conférence de presse ce mardi 05 février 2019 à Ouagadougou. Face aux hommes de medias, Salifou Ouédraogo est revenu sur l’organisation de la toute première journée mondiale des légumineuses qui va se tenir le 11 février 2019 dans la commune de Méguet.

Le 20 décembre 2018, l’assemblée générale de l’Organisation des Nation Unies (ONU) a adopté une résolution consacrant le 10 février de chaque année, journée mondiale des légumineuses. L’objectif général de cette journée est de promouvoir le développement des chaines de valeurs des légumineuses. Sur le plan national, la journée sera célébrée le 11 février dans la commune de Méguet. Cette célébration en différé de la première journée mondiale des légumineuses se justifie et regorge d’objectifs spécifiques à atteindre comme l’explique le ministre de l’agriculture et de l’aménagement hydro-agricole, Salifou Ouédraogo : « nous célébrons cette journée le 11 parce que le 10 février coïncide avec un dimanche. Du reste, cette journée offre au Burkina Faso un cadre pour lever des fonds des financements pour le développement des légumineuses au plan national. Il s’agit d’explorer les opportunités de financement du programme national de développement des légumineuses, formulé à l’issue de la mise en œuvre du projet pilote appuyé par la FAO ». Cette journée mondiale des légumineuses est une initiative du Burkina Faso soutenu par la FAO.

« Les légumineuses sont des plantes appartenant à la famille des Fabacées et sont caractérisées par des fleurs papilionacées avec des graines contenues dans des gousses. Elles sont cultivées pour leurs qualités nutritionnelles. Leurs graines sont aussi riches en protéine que la viande et contiennent des minéraux et vitamines. Les légumineuses contribuent à améliorer l’état nutritionnel des personnes vulnérables. Sur le plan pédologique, elles permettent de fixer l’azote dans le sol réduisant ainsi les apports en engrais minéraux. La plupart des légumineuses sont adaptées aux zones arides et à faibles pluviométrie » (Salifou Ouédraogo)

Au Burkina, les principales légumineuses à graines sèches produites sont le niébé, le voandzou, le soja et le haricot. En termes de chiffre, le ministère de l’agriculture annonce plus 700 milles tonnes de niébé et plus de 50 milles tonnes de voandzou. Ces productions offrent au Burkina Faso un taux d’augmentation de la production des légumineuses d’environ 25% ces dernières années.

Rendez-vous est alors donné aux acteurs du monde rural à Méguet le 11 février pour célébrer cette journée. Au programme, il y aura des expositions  et des actes de reconnaissance à des acteurs intervenant dans la promotion des légumineuses.

Basile SAMA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img