spot_img
mercredi 28 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Crise au CDP : Le groupe Mahamadi Kouanda-Juliette Bonkoungou est contre Eddie


Un groupe dénommé « groupe Mahamadi Kouanda, Juliette Bonkoungou »  a organisé une conférence de presse le 13 juillet 2019. L’objectif de cette rencontre avec presse, selon cette nouvelle aile du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), « c’est d’éclairer la lanterne des citoyens » que certains de leurs camarades tentent « de berner par des propos mensongers et honteux ».

« Les textes fondamentaux du parti sont bafoués, la gestion du CDP est chaotique et clanique, et le Bureau politique national (BPN) a vu son nombre gonflé à dessein pour qu’Eddie Komboïgo y fasse entrer des membres acquis à sa cause ». C’est en résumé ce qui est reproché à Eddie Komboïgo, président actuel du CDP, par le groupe Mahamadi Kouanda-Juliette Bonkoungou.

Cette nouvelle aile du CDP qui se présente au grand jour ce 13 Juillet a choisi pour adversaire le président Eddie Komboïgo, et a vivement fustigé sa gestion. Pour ce groupe, la mauvaise gestion d’Eddie est la cause de la crise que traverse le parti actuellement. « Si Eddie n’avais pas violé les textes du parti, si Eddie avait fait preuve de respect vis-à-vis des militants que nous sommes, on n’en serait pas là », a brandi Césaire Ky, membre du groupe Mahamadi Kouada-Juliette Bonkoungou. Aussi, a-t-il poursuivi, « c’est parce qu’il n’en fait qu’à sa tête, c’est parce qu’il veut diriger le parti en solo, oubliant qu’en politique, les loups solitaires ne peuvent remporter de grande bataille, que nous nous sommes vus obligés de le recadrer ».

« Eddie aura offensé le président d’honneur »

Mahamadi Kouanda et les siens estiment que le Burkina est un pays où les populations sont de plus en plus exigeantes en matière de respect des textes. Aussi, pensent-ils que le CDP qui aspire à revenir au pouvoir ne saurait ramer à contrecourant de cette volonté populaire. Ce qui fâche véritablement ceux-ci, c’est le faite que « Eddie manque de respect aux anciens ». Césaire Ky a même laissé entendre, que l’actuel président du CDP, en  manquant de respect aux anciens qu’ils sont, « aura offensé le président d’honneur ».

En tout état de cause, le groupe Mahamadi Kounda-Juliette Bounkoungou est convaincu que le CDP peut encore reconquérir le pouvoir d’Etat. Mais, « pour que ce rêve se réalise, le parti a besoin d’un président rassembleur, respectueux des textes fondamentaux du CDP », a indiqué M. Ky. Mais ces valeurs, regrette-t-il, « le président Eddie Komboïgo ne les incarne pas ». Ainsi, pour ce groupe, « le feuilleton a assez duré et il est temps d’y mettre fin ».

En rappel, le groupe Mahamadi Kouanda-Juliette Bonkoungou est constitué de 17 cadres du CDP,  non affiliés aux partisans de Kadré Désiré Ouédraogo. Ils ont fait savoir que le groupe est favorable à une possible élection de Juliette Bonkoungou comme représentante du CDP à l’élection présidentielle de 2020.

Aussi, faut-il rappelé que suite à la crise qui secoue l’ex parti au pouvoir depuis un certain temps, des anciens cadres du parti avaient décidé de faire bloc derrière Kadré Désiré Ouédraogo chez qui ils voient des qualités d’homme d’Etat, capable de ramener le parti au pouvoir. Il s’agit de Léonce Koné, de Nestorine Sangaré (ancienne ministre de la femme), de Boureima Badini, etc.

Adam’s Ouédraogo (stagiaire)

Minute.bf             

1 COMMENTAIRE

  1. Je pense que mon pays a des problèmes avec des politiciens de cette Categories. Vous êtes und autre generations de politiciens qui pense tjrs être aux affaires sans oublier que vos approches ne sont plus credibles. Au lieu d accompagner la nouvelle generation en les conseillant vous voulez les imposer vos Visions et si cela ne passe pas vous qualifier cela de Crime. Vous n avez pas malheureusement tirer leçon du passer. Domage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img