spot_img
mardi 27 septembre 2022

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Assassinat de Dabo Boukary : « Le dossier est toujours en souffrance devant la justice », (UGEB)


A l’occasion de la commémoration de la 20e journée de l’étudiant Burkinabè, en hommage à Dabo Boukary, l’Union générale des Etudiants Burkinabè (UGEB) était face à la presse le mercredi 15 mai 2019, pour dérouler le programme des activités prévues dans le cadre de cette commémoration qui s’entendra sur la période du samedi 18 au lundi 20 mai 2019 à Ouagadougou et dans toutes les autres sections UGEB au Burkina.

Comme il est de coutume chez l’UGEB, le dossier Dabo Boukary et divers autres points ont fait l’objet de ce point de presse. « 29 ans après, poursuivons la lutte pour la vérité et la justice pour Dabo Boukary et pour l’amélioration de nos conditions de vie et d’études », c’est le thème qui a été retenu pour commémorer l’anniversaire de l’assassinat de l’étudiant en 7e année de médecine, Dabo Boukary. Plusieurs activités seront au menu de cette commémoration qui se tiendra du 18 au 20 mai 2019 dans toutes les sections de l’UGEB.

Vingt-neuf ans après, le flambeau demeure haut dans la lutte pour que la lumière soit faite sur l’assassinat du jeune étudiant Dabo Boukary. Avec l’avènement de l’insurrection populaire en Octobre 2014 et du putsch avorté de septembre 2015, l’UGEB espérait que le dossier Dabo Boukary connaîtrait des avancées significatives. « Mais hélas, la vérité et la justice se font toujours attendre », a déploré Danouma Ismaël Traoré, président de l’UGEB.

« Récemment, nous avons appris l’inculpation de Gilbert Diendéré et de Moussa Bambara, de quelques auditions et une tombe supposée du camarade a été indiquée à sa famille le 21 février 2017. Pour le reste, le dossier est toujours en souffrance devant la justice », a-t-il soutenu, ajoutant que l’UGEB, la famille Dabo et les Burkinabè attendent la manifestation de la vérité afin de voir les commanditaires punis à la hauteur de leur forfait.

Dans le répertoire de cette commémoration, plusieurs activités telles que des Assemblées Générales, des conférences, des meetings, des vidéos et débats autour du thème retenu, y ont été inscrites. L’UGEB appelle ses militants et tous les étudiants burkinabè à la mobilisation pour la réussite de cette manifestation, et surtout, pour encore une fois de plus lancer un signal fort à la justice afin que les commanditaires et les acteurs de ce crime de sang puissent être arrêtés et punis à la hauteur de leur forfait.

Elisée Tao (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img